Avenches

Aventicum, ancienne capitale de l'Helvétie romaine, comptait il y a deux mille ans près de 20'000 habitants. C'est aujourd'hui l'un des plus importants sites archéologiques de Suisse.
Assaillie en 260 et 354 par les Allemanni qui l'ont détruite, la ville ne s'en est jamais remise. Du IVe au VIe siècle, c'était un évêché, mais le transfert de l'évêque à Lausanne en 594 lui a enlevé le peu d'importance qui lui restait. L'agglomération urbaine occupait une partie minime de la voie romaine ; la colline fut fortifiée en 1089. En 1536, Avenches passe aux mains des Bernois et devient la résidence des huissiers. A partir de la fin du Moyen Age, la zone romaine a été transformée en carrière de matériaux de construction, ce qui a été la cause principale de la disparition presque totale de ses monuments. Après 1885, des fouilles systématiques ont été effectuées et des mesures ont été prises pour la conservation du site archéologique. De l'enceinte de la ville, qui était interrompue par quatre portes et fortifiée par 75 tours semi-circulaires, il reste aujourd'hui des traces, grâce auxquelles il a été possible de reconstruire la porte orientale, une partie de l'enceinte et une des tours, la Toroallaz. Dans la ville basse, les vestiges des thermes, du campidoglio, du théâtre et du temple de la cigogne, car sur la colonne de 12 m, les cigognes construisaient leur nid. À l'entrée de la ville médiévale se trouve l'amphithéâtre, le théâtre romain le mieux conservé de Suisse ; il pouvait accueillir entre 10 000 et 12 000 spectateurs. Du Moyen Âge, elle conserve une partie de l'enceinte fortifiée avec deux tours du XIVe siècle : la Benneville au S et la Vuilly au NO. Au bout de l'amphithéâtre, une tour fortifiée du XIe siècle est censée avoir fait partie des premières fortifications : le musée romain. Dans l'angle nord-est du village médiéval se dresse le château, ancien évêché. Elle a été transformée et agrandie au XVIe siècle par les huissiers bernois. La façade de style Renaissance de 1565 est l'œuvre de l'architecte neuchâtelois Antoine Ballanche ; l'aile N du bâtiment date du 18e siècle. Dans la Grand-Rue, l'église d'Evang. (Sainte Marie-Madeleine) de la fin du XIe siècle, agrandie dans le style gothique et transformée en 1709-11. Deux fragments de trabéations romaines utilisées comme bancs sont intégrés à la façade S ; une abside romaine circulaire N. Devant l'église se trouve l'hôtel de ville, construit en 1753 par N. Hebler. Elle comporte trois étages sur portiques, caractéristique de la façade terminée par un fronton triangulaire sculpté de deux maures tenant les armoiries de la ville. Dans la même rue se trouve l'Hôtel de la Corona et d'autres maisons intéressantes. Au n°3 de la rue du Jura, la tour polygonale de Montauban avec son escalier intérieur est ce qui reste d'un hôtel particulier du XVe siècle. Dans la rue des Alpes, dans les maisons n° 3 et 5 datant de la fin de la période gothique.

À ne pas manquer

Musée romain d'Avenches

L'amphithéâtre

Porte Est avec vue panoramique sur la ville d'Avenches

Le château

Église Sainte-Marie-Madeleine

L'église romane de Donatyre

Caractéristiques

print
Population: 4166
Altitude: 478 m ADM
Canton: Vaud
Culture
Paysage
Gastronomie