Erlach

La fondation de la petite cité remonte à l’évêque de Bale Burkhard von Fenis qui édifia vers 1100 un château-fort.
Les débuts d'Erlach remontent à la fin du XIe siècle. Après le tournant du millénaire, les comtes de Fenis ont revendiqué le pouvoir de la région. C'est Burkhard von Fenis (évêque de Bâle 1072-1105) qui a construit le château d'Erlach et son frère Kuno (évêque de Lausanne 1093-1103) qui a fait don de l'abbaye d'Erlach. L'abbaye bénédictine d'Erlach ou St. Johannsen occupe bientôt la plupart des paroisses de la région. Le comte Rodolphe II de Neuchâtel-Nidau (un descendant de ceux de Fenis) a accordé à Erlach des droits matériels vers 1266, c'est-à-dire divers droits et dispositions spéciales qui distinguent la ville du village. Il est possible que la raison en soit la guerre qui a éclaté entre les Habsbourg et la Savoie en 1264 pour renforcer la citoyenneté des Erlach exposés. A Erlach, le tangible signifie les premières nouvelles de la ville et la citoyenneté elle-même, tandis que l'église et les Chevaliers ou Junkers d'Erlach ont été mentionnés à plusieurs reprises depuis la fin du 12ème siècle. Le château d'Erlach est l'un des plus anciens du canton de Berne. Il a été construit à la fin du XIe siècle par le comte Burkhard von Fenis pour protéger la route menant au lac. Au XIIIe siècle, la vieille ville a été progressivement agrandie, posant ainsi la première pierre d'une petite ville.

À ne pas manquer

Le château-fort

Île Saint-Pierre

L’église réformée

Caractéristiques

print
Population: 1405
Altitude: 433 m ADM
Canton: Berne
Culture
Paysage
Gastronomie